Avions-nous vraiment tort?

Avions-nous vraiment tort?

L’Imprimé de Jouy, Février 2015

Voilà déjà 5 ans que nous nous opposons au « projet RFF » de construction de barres d’immeubles en centre-ville, derrière la gare. Lors de la dernière campagne municipale, nous avions encore alerté sur la mauvaise qualité de ce projet qui n’est pas à l’image de notre ville et sur les risques de construire en zone inondable.

Pourtant, la majorité a fait de ce projet la priorité de ses mandats. Un projet sur lequel le Maire n’a pas voulu revenir, jusqu’à présent, malgré la mobilisation de nombreuses associations et de Jovaciens.

Lors du dernier conseil municipal, nous avons appris que la délivrance du permis de construire déposé par Franco Suisse a été une nouvelle fois refusée. Il manquerait une étude hydraulique approfondie !

Étonnement, le Préfet vient de demander la réalisation au plus vite d’un Plan de Prévention des Risques d’Inondation (PPRI) sur la commune. Nous réclamons celui-ci depuis plusieurs années ! Nous avons d’ailleurs écrit au Préfet en décembre dernier avec d’autres associations sur ce sujet.

Alors que se lance actuellement une nouvelle révision du Plan Local d’Urbanisme (PLU) qui devrait définir la vision de la ville dans 15 à 20 ans, nous nous interrogeons sur la qualité et le sérieux du travail effectué par l’équipe en place depuis 2008.

Faisons le point sur les projets que cette équipe a vendu aux Jovaciens. Le projet RFF semble « prendre l’eau » avec ce nouveau refus de permis de construire. La Maison Intergénérationnelle est à l’arrêt suite à la faillite du constructeur. Le Vieux Moulin en rénovation a pris du retard. La rénovation du Musée Léon Blum sera incomplète car il manque 500 000 euros pour boucler le budget. La consultation d’aménagement sur les terrains du Petit Robinson a été déclarée infructueuse…. Et nous ne reviendrons pas sur le récent cadeau fiscal de 150 000 euros fait à la société ACAPACE.

Nous demandons au plus tôt une réflexion sérieuse et un travail collaboratif pour préparer, avec les Jovaciens, l’avenir de notre commune !

  1. BAZENET, M-C. LE SAINT, G. EKMEKDJE, C. SIDOMMO, D. MORIN pour le groupe UAPJ