Ne laissons pas filer les dépenses !

Ne laissons pas filer les dépenses !

L’Imprimé de Jouy, Avril 2015    (photo : © AFP)

Comme tous les ans au mois de mars, le « budget primitif », qui permet de planifier les recettes et les dépenses pour l’année à venir, a été voté. C’est un indicateur clair des projets qui vont être réalisés et des priorités politiques qui sont choisies par la municipalité.

Le contexte budgétaire des collectivités est de plus en plus contraint. Les recettes diminuent année après année au rythme des baisses des dotations de l’État. Ce contexte nous oblige collectivement à :

1) Maîtriser les coûts de fonctionnement. Il s’agit de réduire les dépenses publiques. L’avènement du numérique, le développement des technologies et des nouveaux modes de communication devraient permettre d’offrir plus de services aux Jovaciens, tout en maîtrisant les dépenses.

2) Mieux investir. Il s’agit d’anticiper et de comprendre les modes de vie futurs des Jovaciens pour déterminer les priorités et faire les bons choix d’investissement. Maîtriser le budget n’empêche pas de préparer l’avenir des futures générations de Jovaciens.

3) Chercher de nouvelles recettes. Il s’agit d’innover et de développer de nouveaux modèles de financement, en créant des partenariats entre le public et le privé afin d’offrir plus de services aux Jovaciens, sans augmenter leurs impôts.

Le budget qui a été proposé en mars par la municipalité n’est pas à la hauteur de ces nouveaux défis. Avec, à terme, des conséquences graves sur nos finances locales.

Aucune proposition durable n’a été faite pour trouver de nouvelles recettes.

La majorité annonce déjà une « Grande Consultation » sur la fiscalité, qui nous sera proposée en juin prochain pour faire avaler aux Jovaciens une diminution de leurs services, avec une hausse des impôts locaux. Nous sommes absolument opposés à cette logique qui conduira, demain, à toujours faire payer plus les administrés, comme le projet de parking payant de Vauboyen.

Exigeons tous ensemble une meilleure gestion de nos dépenses publiques. Pour l’avenir de Jouy ! 

  1. BAZENET, M-C. LE SAINT, G. EKMEKDJE, C. SIDOMMO, D. MORIN pour le groupe UAPJ