Rythmes scolaires : devons-nous nous inquiéter ?

Rythmes scolaires : devons-nous nous inquiéter ?

L’Imprimé de Jouy, Juin 2014

AJouy-en-Josas, la réforme des rythmes scolaires s’installe.
A la rentrée scolaire prochaine, les élèves jovaciens iront à l’école le mercredi matin et finiront plus tôt les autres jours de la semaine.

Si cette réforme porte des enjeux croisés pour les élèves, pour les personnels de l’éducation, des collectivités territoriales, de l’animation…et pour les parents, il s’agit surtout pour la municipalité de relever un défi et de réussir à satisfaire le plus grand nombre et en priorité les enfants.

Fin mai, seuls les horaires et les tarifs sont fixés… Le principe plus que louable est d’appliquer une tarification en fonction des revenus et de moduler ainsi les différences sociales en appliquant un tarif plancher et un tarif plafond.
Si les tarifs des TAP, profitant exceptionnellement cette année d’une subvention de l’Etat, et autres activités périscolaires sont acceptables, on peut s’interroger sur l’équité des tarifs dans leur ensemble.
A titre d’exemple, si la cantine coûte 2 fois plus cher pour les familles qui sont au plafond que pour les familles qui sont au plancher, le centre de loisirs quant à lui coûte 4 fois plus cher soit 27 euros par jour et par enfant pour une famille au plafond ! Et à Jouy-en-Josas, 50% des familles sont au tarif plafond !

La future rentrée scolaire approche. Tout s’accélère. Pourtant la municipalité, en place depuis plus de 6 ans, ne semble pas être prête, alors même que cette réforme est au cœur de l’actualité depuis près de 2 ans ! L’essentiel reste encore à faire…Trouver les locaux disponibles pour les nouvelles activités, trouver des intervenants capables et qualifiés pour prendre en charge les enfants à l’heure de la sortie de l’école, trouver le financement du surcoût …

Sommes-nous en droit de nous inquiéter ?

Ensemble, préparons l’avenir !

Flavien BAZENET, Marie-Claire LE SAINT, Grégoire EKMEKDJE, Corinne SIDOMMO, Didier MORIN pour le groupe UAPJ