Une augmentation de la taxe foncière injustifiée ?

Une augmentation de la taxe foncière injustifiée ?

Publié dans l’Imprimé de Jouy, septembre 2016

 

Vous l’avez certainement remarqué, les avis de taxe foncière et taxe d’habitation arrivent dans les boîtes aux lettres jovaciennes et avec eux, une belle augmentation !

En effet, la part départementale de la taxe foncière a subi une hausse de 66%, hausse votée par le conseil départemental en janvier 2016 et justifiée par la baisse de dotation de l’Etat (-132 M€), les péréquations (-26 M€) et les hausses des dépenses sociales (-38 M€). Toutefois, ces évolutions couvrent la période 2013 à 2017, soit une baisse annuelle moyenne de 40 M€ des dotations, alors que l’augmentation d’impôts devrait rapporter 138 M€ cette année, étonnant !

Encore plus étonnant, la baisse de la dotation de l’Etat était déjà effective lors des précédents budgets, mais cette hausse de la fiscalité n’a pas été évoquée lors de la campagne électorale de l’année dernière… Pourtant, beaucoup des conseillers départementaux actuels étaient déjà présents dans l’ancienne assemblée et en premier lieu son président. Un discours de vérité aurait été de bon aloi plutôt que des promesses que certains se sont empressés d’oublier une fois élus.

Le premier rôle du département est de distribuer des allocations sociales (RSA, APA, PCH) ou d’organiser la solidarité départementale (protection de l’enfance, pompiers…) Le conseil départemental va-t-il alors continuer de subventionner au-delà de ce rôle ?

Est-il de la compétence sociale du département de subventionner l’achat de tablettes ? L’extension d’un musée ? L’achat d’un radar pédagogique ? La réfection d’une route de centre-ville ? Soutenir l’acquisition de locaux aux profits d’associations ? Outre le fait que cette manne peut s’apparenter parfois à du clientélisme, c’est l’argent public et donc l’argent issu des impôts des Jovaciens comme l’ensemble des Yvelinois qui financent ces dépenses.

Flavien BAZENET, Marie-Claire LE SAINT, Grégoire EKMEKDGE, Corinne SIDOMMO, Didier MORIN pour le groupe Un Avenir pour Jouy.