Peut-on donner pour tout ?

Peut-on donner pour tout ?

L’imprimé de Jouy, été 2016

Peut-on donner pour tout ?

Lors du dernier conseil municipal du 30 mai 2016, l’attribution d’une subvention à l’association Nametou France a été soumise au vote. La majorité, rassemblée autour du maire, a décidé de soutenir cette association en accordant une subvention de 6 375 euros contre l’avis de notre groupe Un Avenir pour Jouy.

L’association Nametou France du département de Seine-Saint-Denis a fait une demande de soutien d’un projet de création de puits, notamment à Foumban au Cameroun. Son département d’appartenance ayant refusé de la soutenir, elle s’est tournée vers Yvelines Coopération International et Développement (YCID), organisme émanant du Conseil Départemental et vers notre commune Jouy-en-Josas. Les aides de l’YCID sont conditionnées par le soutien préalable d’une collectivité.

Si nous sommes évidemment favorables à l’action de telles associations, nécessaires pour aider et accompagner les populations et pays africains à accéder à l’eau potable, nous avons jugé qu’un soutien financier de la municipalité n’était pas opportun dans le contexte budgétaire contraint actuel.

La municipalité demande aux associations Jovaciennes des efforts constants sur leurs budgets et aux familles Jovaciennes de payer plus cher pour les activités périscolaires de leurs enfants. Des annonces sont faites dans toutes les communes pour se préparer à des hausses d’impôts pour les années à venir.

Est-ce bien raisonnable pour notre commune de s’engager dans de tels projets ? Ceci ne rentre pas dans le périmètre prioritaire d’activité de la municipalité.

Il ne nous semble pas raisonnable de se donner « bonne conscience » avec l’argent du contribuable et de la collectivité quand on a des difficultés à assurer de manière pérenne les services minimums pour nos concitoyens. La commune aurait pu soutenir l’initiative de l’association et favoriser la générosité individuelle en ouvrant un espace de crowdfunding aux Jovaciens.

 

Flavien BAZENET, Marie-Claire LE SAINT, Grégoire EKMEKDGE, Corinne SIDOMMO, Didier MORIN pour le groupe Un Avenir pour Jouy